1991, la première vraie crise du football français

23 MAY 2020 amiens bordeaux brest lens marseille nice rennes
C'était il y a presque trente ans. Le sniper financier qu'est la DNCG venait d'être mis sur orbite, et le printemps 1991 allait se muer en une succession de passes d'armes entre la Ligue, la Fédération, les tribunaux et trois clubs dans le viseur des autorités (Bordeaux, Nice et Brest). Lens, pourtant battu en barrage d'accession à l'élite, se verra repêché, tout comme Rennes, bon dernier de D1. Un vrai foutoir qui ferait passer l'acharnement actuel de Jean-Michel Aulas pour sauver le pâle bilan lyonnais et l'agitation de Bernard Joannin à Amiens pour des bisbilles de cour d'école. À l'époque, les descentes avaient été entérinées deux semaines avant la reprise du championnat et le Niçois Éric Roy en parle encore comme "le premier grand traumatisme de (sa) carrière". Retour vers le passé.Pendant qu'à Marseille, on sabre le champagne – ou plutôt le pastis – sur le Vieux-Port, en ce mois de mai 1991 après le titre de champion de la bande à Papin et Cantona, la France du…

Commentaires

Ajouter un commentaire. Connectez-vous ou inscrivez-vous.

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

As2Foot © 2020 CGU Contact